Camilla

Run My City Paris 2018

Il y a quelques temps, Gérald, mon cher coach dont je vous ai déjà parlé dans un précédent article, me demande s’il peut nous accompagner lors de notre voyage à Paris ce week-end de Pentecôte car il y va aussi pour participer au Run My City, une course-découverte de la ville. Si ce n’était que cela ! Ma sœur participe aussi en couple à l’épreuve et Gérald me propose qu’on la

A travers mes souvenirs et mes larmes

Fatima Kaddour a le courage de nous livrer un témoignage poignant : celui d’une maman dont le fils, parti en Syrie en  février 2015, trouvera la mort le 13 novembre à Paris, à quelques mètres du stade de France. Comment exprimer sa douleur, son incompréhension, son désarroi en pareilles circonstances ? Comment faire le deuil de son enfant lorsque l’on est rongé par la honte et la culpabilité ? Fatima a pourtant tenté,

The Peacerunner: le projet fou d'un mec en or

A l’heure où l’individualisme bat son plein, où l’individu est guidé par la société consumériste, j’ai eu la surprise de rencontrer un gars qui a un projet dingue : courir 340 km pour relier la Tour Eiffel à l’Atomium. Oh ! Pas en un mois ni même en une semaine…en 4 petits jours (et une raouette le 5ème mais on n’est pas chiche…). Et le plus extraordinaire là-dedans n’est sans doute ni

Les soutiens-gorge bronzent-ils?

Je croyais naïvement que les sous-vêtements étaient faits pour être cachés pudiquement par jupes, pantalons, t-shirts pulls ou autres chemises. Or, dès l’été (et à plus forte raison en période de canicules, comme c’est le cas actuellement), je dois me rendre à l’évidence: je me trompais du tout au tout! En une semaine, j’ai dû croiser 125 238 soutiens-gorge dans les rues de Bruxelles! Et je ne parle pas de

Des cils de rêve avec LiLash!

J’ai parfois des lubies (eh oui!). La dernière en date? Les extensions de cils (la même, version cheveux, me turlupine depuis près de 20 ans…) J’ai commencé à y penser vers les fêtes de Noël, séduite à l’idée d’avoir les yeux de Bambi et de pouvoir me passer de mascara. Mais, très vite, le prix, le côté contraignant de la chose (prendre rendez-vous tous les mois en institut, non merci)