Lubies sorties

Les Docks : un môle à la belge !

Vendredi matin, direction les Docks, ce nouveau méga centre commercial bruxellois situé au nord de la capitale. Ce que j’en ai pensé ? Beaucoup de points positifs. Quelques négatifs. Si vous êtes curieux et avide de shopping, lisez la suite ! Les Docks ont été inaugurés le jeudi 20 octobre. Il s’agit d’un centre commercial ultra moderne et de taille pas du tout modeste situé le long du canal, au pont Van

Les Fatals Picards en live

Ce week-end, j’ai enfin vécu un moment que j’attendais impatiemment depuis des mois : le concert des Fatals Picards. Les Fatals…Quoi? Si vous êtes prof, un ami inspiré aura sûrement déjà partagé avec vous ceci : Ou alors, peut-être vous souvenez-vous de leur passage à l’eurovision? : Personnellement, je suis tombée amoureuse avec ça : et ça : Comme vous l’aurez sans doute déduit, les Fatals Picards font donc de

Escape Game : un concept génial en plein essor

Depuis 2014, plusieurs jeux d’évasion grandeur nature ont fait leur apparition en Belgique. Le concept ? Vous êtes plusieurs joueurs (en général 2 à 6) à être enfermés dans une pièce et vous devez trouver le moyen d’en sortir en un laps de temps limité (en général 1h). Pour cela, vous devez résoudre des énigmes, codes, puzzle et autres rébus en tout genre. Les joueurs en captivité peuvent communiquer avec un

Mustii avec deux i, c'est un grand ouii!

Heureuse détentrice d’un pass 10 jours pour le Brussels Summer Festival, j’ai inauguré celui-ci en traînant un peu contre leur gré mes trois hommes au set de Mustii. Pour ceux qui ne situe pas, Mustii, de son vrai nom Thomas Mustin, est e jeune prodige de la scène belge à qui tout réussi pour le moment : vous l’avez aperçu dans la « La Trêve » cet hiver, et si vous n’avez pas

Un voyage dans le temps à bord du Train World

Vous connaissez l’équation: Bruxelles+mois d’août+temps pourri=visite de musée. Direction la gare de Schaerbeek et son musée national du train. Si ce dernier se veut ancré dans la modernité (notamment via 64 projections et un simulateur de conduite), son charme premier réside dans la poésie nostalgique et incongrue qui émane de ces impressionnantes machines, remarquablement mises en scène par François Schuiten. A cet égard, la salle des locomotives à vapeur, d’une