Ces accessoires sensés nous rendre belles et désirables: l’envers du décor

Ces accessoires sensés nous rendre belles et désirables: l'envers du décor

« Il faut souffrir pour être belle »? Oh oui! La preuve grâce…

… Aux talons aiguilles. Qui allongent et affinent la jambe. Vous font gagner 10 centimètres en 30 secondes. Vous donnent l’impression de défiler pour Dior. Et qui se coincent dans les pavés. Dans les rainures des escalators. Vous donnent la démarche d’un funambule bourré. Vous torturent sans relâche la plante des pieds. Seul aspect réellement orgasmique de la chose: le moment où vous les enlevez.

… Au porte-jarretelles. Qui vous transforme en femme fatale. En clone de Dita von Teese. Si la légende veut qu’il ait été inventé par Gustave Eiffel, on comprend rapidement pourquoi. C’est parce que ce dernier était ingénieur, le genre de diplôme qu’il vous faudra pour parvenir à enfiler ce grand classique de la lingerie. On sait pourquoi nos grand-mères ont pleuré de joie lors de la création du panty.

… Aux bas. Si jolis sur les publicités. Comment ne pas avoir envie de ressembler à ces mannequins dont les jupes virevoltent joyeusement pour dévoiler l’élégante bordure de dentelle qui enserre le haut de leurs cuisses? Sur vous, soit ils sont trop larges et dégringolent. Vous pourrez alors passer votre temps à les remonter avec l’élégance d’une grenouille boiteuse. Soit ils forment un gracieux bourrelet de chair au-dessus des élastiques.

… Au Wonderbra. Qui vous fait passer d’un coup de baguette magique de Jane Birkin à Pamela Anderson. Qui vous permet de dévoiler votre décolleté avec fierté. Qui vous fait sentir « si femme ». Et qui doit être l’équivalent pour les seins du corset pour la taille. Comme pour les talons aiguilles, votre instant préféré est celui où vous l’ôtez et pouvez à nouveau respirer normalement.

… Aux sous-vêtements en dentelle. Si beaux. Si féminins. Si affriolants. Et si délicats qu’ils finiront en charpie, dévorés par votre machine à laver. Soit vous vous résignerez à porter des strings et culottes troués, soit ils rejoindront votre triste collection de chaussettes orphelines.