Chlore a testé : le vernis gel sans lampe UV

Chlore a testé : le vernis gel sans lampe UV

Les bails

Peut-être faites-vous partie comme moi de ces filles qui aime bien être des filles, mais le temps d'une série télé, de préférence avec des zombies qui se font dézingués. Je m'explique : personnellement, j'adore les paillettes, le rose, les licornes et les cupcakes. J'adore être le plus jolie à une soirée., ne fût-ce que dans ma tête. mais les quatre heures de préparation que cela demande (arrêtez de rigoler vous, là-bas, je vous ai repéré) me déprime. entre le masque purifiant/hydratant/rajeunissant, l'épilation totale du maillot, le maquillage type voiture volé en nude pour corriger toutes les imperfections mais que personne ne remarque le temps que cela vous a pris...chocolate depressed lonely legally blonde stress eating

En résumé, j'aime bien prendre soin de moi, mais pas trop longtemps à la fois. comme beaucoup de filles de ma génération j'ai un rapport particulier au vernis à ongle. Il faut dire que cet artifice se situe quelque part entre le tatouage et le bijou, et permet beaucoup de liberté.  En plus, l'application d'un vernis rentre en 42 minutes d'un épisode  de "The Walking Dead", donc c'est un rituel beauté parfait pour moi. seulement voilà, ces derniers temps, je n'étais pas contente du résultat. j'avais beau respecté la sainte trinité couche de base, deux couches de vernis, couche de protection, ma manucure était remplie de stries du pinceau applicateur et ne tenait pas plus de trois jours.

L'envie

Je voyais toutes ces filles autour de moi, aux ongles impeccables, brillants de mille feux, aux couleurs éclatantes. Après enquête, chacune me répondait invariablement "C'est une manucure gel!".

La solution était là, si je voulais des ongles magnifiques, je devais passer au gel. or, la technique gel demande soit d'investir dans une machine à UV si on veut le faire chez soi. Etant très douée en bricolage et ayant la fibre artistique d'un escargot daltonien, cela ne me semble pas le meilleur investissement pour moi. Ou de passer par un pro, en onglerie. Dans ce cas, il faut prendre un rendez-vous, libérer du temps de ces autres contraintes et surtout, supporter qu'un étranger vous lime les ongles. Et ça, moi, je ne peux pas. Brrr. Quelle horreur!

Je suis donc restée avec mes ongles tout moches.

La révélation

Quant au détour de mes courses de Noël, je croise une collection de vernis gel en grande surface sans lampe UV. Je suis intriguée. Très intriguée. Serait-ce la solution pour moi? La collection croisée est celle de Bourjois, les couleurs ne me tentent pas trop, je suis sage, et repars les mains vides.

Chez Kruidvat, quelques jours plus tard, il y a beaucoup plus de choix : toutes les marques ont lancé leur vernis gel sans UV. La question étant : est-ce que le résultat est le même sans la lampe ? Aura-t-il la même durée de vie ? Je décide de tenter le coup, et je repars avec une couche de protection spéciale gel la Miracle Gel Top Coat de Sally Hansen qui était en promotion à -25%. pour les vernis, je décide de prendre les moins chers, et de m'offrir plusieurs couleurs, ainsi que ce que je prends pour une couche de base.

Ma collection s'agrandit des références Wild white ways (33 - le blanc), On air! (44 - le doré), Jeans on! (80 - le bleu - couleur de l'année paraît-il), More than a feeling (73 - le rouge) et Gossip Girl (87 - le gris) de la marque Essence à 1,69€ la bouteille. A ce prix-là, tout ce que je risque, c'est une allergie, j'imagine...

Le test

Le soir même, je m'installe devant Westworld et m'attaque à ma manucure. ce que j'avais pris pour une couche de base au vu de l'étiquette sur le bouchon "Tip! Colour intensifying base!" n'en est pas une. C'est un vernis blanc qui donne l'impression que mes ongles sont couverts de Tipp-Ex. Alors, évidemment, si je recouvre d'abord mes ongles de blanc, cela va faire ressortir la couleur du vernis. C'est clair. J'aurais toutefois préféré investir dans une couche de base pour lisser les stries de mes ongles comme je le fais chaque fois, pour que les irrégularités ressortent moins lors de la pose du vernis. Je commence par une déception, tant pis.

Deuxième étape, choisir la couleur. Très important, puisque les ongles gel sont prévus pour tenir quinze (!) jours. J'opte sagement pour le gris perle, référence Gossip Girl, facile à accorder pour un premier test.

La première couche est une révélation. Elle s'étale facilement et laisse mes ongles laqués d'un gris sublime, sans aucun accroc et miracle des miracle, aucune trace de pinceau. Je n'en reviens pas. Je laisse la première couche sécher un bon deux minutes (la patience n'est pas ma vertu première). Au moment d'appliquer la deuxième couche, j'ai un pincement au coeur : et si je faisais tout foirer en l'appliquant trop vite? Gloups...

Mais non, cela se passe aussi bien que pour la première. Je suis ébahie par le résultat. J'aurais dû passer au gel il y a bien longtemps! Cette fois, je laisse sécher un peu plus longtemps, avant d'appliquer la touche finale, le top coat. A nouveau j'hésite. C'est tellement bien pour le moment. Mais sans la couche protectrice, cela ne le restera sans doute pas. Haut les coeurs, on respire un grand coup, et on y va. Dernière révélation : cette touche finale apporte une brillance que mes ongles n'avaient pas jusque-là. Je n'ai même plus de mots tellement je suis éberluée par le résultat obtenu.  J'aimerais montré mes jolis ongles à mon mari, mais je ne suis pas sûre qu'il comprenne la lutte féminine que cela représente.

Le résultat

Voilà ma magnifique main!

Avec 10€ de produits! Vous pouvez retrouver les vernis Kruidvat en suivant cliquant ici. N'oubliez pas de chercher parmi ceux mentionnant "Gel" sur l'étiquette. Il y a pleins de couleurs amusantes, à 1,69€, on peut se faire plaisir. Le top coat peut se retrouver ici.