Chlore a lu « Marquer les ombres »

Chlore a lu "Marquer les ombres"

« Marquer les ombres » est le dernier opus de Veronica « Divergente » Roth. Nous ne sommes plus du tout dans la dystopie adolescente, elle nous offre ici une saga fantasy qui n’est pas sans rappeler un Star Wars.
Le pitch ? Deux sociétés s’affrontent et se font la guerre pour la domination d’une planète. L’un des peuples est considéré comme légitime et reconnu par les autres nations galactiques, les Thuvé dont est issu Akos, l’autre a une réputation de barbare sans cœur, les Shotet auquel appartient Cyra. Tout cela sur fond de pouvoir mystique concédé par une force mystérieuse, le Flux.
Lors d’un raid, les Shotet enlève Akos et…
Lisez la suite.

Ce livre a fait débat aux Etats-Unis où l’on a accusé Veronica Roth de racisme déguisé parce qu’elle décrit les Shotet comme ayant la peau mate (ce serait, d’après les lecteurs, l’équivalent des afro-américains) et les Thuvé à la peau pâle, et qu’elle véhiculerait des préjugés sur la barbarie, le manque d’éducation etc, etc etc.
Personnellement, quand j’ai lu le livre, je savais qu’il faisait débat mais n’avait pas creusé la question. Et j’ai cru pendant tout le bouquin qu’elle s’était inspirée du conflit israëlo-palestinien et que les récriminations portaient là-dessus. Force est de conclure que si l’on retrouve certains préjugés dans le livre, ils doivent être communs à tout conflit territorial entre deux peuples. En Amérique, ils l’ont identifié à la ségrégation parce que c’est leur histoire. Je l’ai identifié au Proche-Orient parce que c’est plus proche de ma culture. Je suppose que si j’avais été Africaine, j’aurais pensé Hutu/Tutsi… C’est l’imbécilité de ce type de conflit qui devrait être mise en avant. N’avons-nous pas assez de place pour tous nous entendre ?

Ce débat mis à part, j’ai découvert une autre facette de plume de Veronica Roth, qui, je l’avoue, m’a positivement impressionnée sur ce récit. On y retrouve tous les éléments nécessaires à faire une grande et belle saga de fantasy. Des personnages forts, attachants, complexes. De l’amour en pointillés. Un grand et méchant vilain. De la magie à moitié magique. Des étoiles, des planètes, des vaisseaux, tout un monde à découvrir.
La seule chose que j’aurais à reprocher, c’est la fin qui laisse supposer un tome 2 sur lequel je n’ai pas trouvé d’informations concrètes.
Pour faire court, si vous avez aimé Star Wars, foncez !

L’acheter sur Amazon

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.