Comment courir équipée en ayant l’air un minimum smart ?

Comment courir équipée en ayant l’air un minimum smart ?

Nombreuses sont celles qui pensent que running rime avec vieux training ou qui pensent que « confortable » rime avec « horrible » …Eh bien non ! Il y a moyen de pratiquer la course à pied et d’avoir l’air un minimum élégante. Je dis bien un minimum car, bien sûr, on ne sera jamais aussi sexy qu’en robe de soirée et à talons hauts.

disney dancing comedy snow singing

 

Dans cet article, j’ai décidé de me concentrer uniquement sur le « prêt-à-porter ». Prochainement, je vous parlerai de mes choix et je vous donnerai des conseils en matière de chaussures, gourde, montre, etc.
Petit tour d’horizon des indispensables qui allient confort, efficacité et féminité pour l’été :

Le choix du tee-shirt :

On n’est pas obligée de porter un vieux tee-shirt publicitaire troué de notre homme sous prétexte que c’est juste pour courir ! Je vous assure qu’il y a moyen de trouver des tee-shirts techniques à la coupe féminine cintrée et aux couleurs chatoyantes. Le choix est vaste tout comme la gamme de prix. A Bruxelles, vous trouverez un vaste choix chez TRAKKS ou Jogging Plus. Pour ma part, j’adore la marque Craft qui propose des tee-shirts féminins, simples et très techniques sans qu’on ressemble non plus à une princesse Disney qui court pour échapper à la méchante reine ! Comptez 50€ pour un tee-shirt sans couture (très ergonomique) et respirant pour l’été. Ça vaut la peine de s’en offrir un pour les grands jours… Si vous ne voulez pas investir des fortunes, il y a déjà des tee-shirts à 4,99€ pour cet été chez Décathlon. J’ai testé ce produit, il est très bien ! La coupe est correcte et il est très respirant.

Petit conseil raisonnable : privilégiez tout de même la technique à l’aspect si vous hésiter entre deux tee-shirts. Il vaut mieux très bien que très beau…
Petit conseil nombriliste : choisissez un tee-shirt de couleur vive voire originale. Vos supporters persos vous repèreront plus facilement le long des parcours. Ça vous évitera aussi le chapeau distinctif voire la tenue ridicule (sauf si vous tenez absolument à vous déguiser en princesse Disney)
Petit conseil fun : J’ai totalement craqué pour les collections de la boutique en ligne « funisher running ». On y trouve un tas de tee-shirts techniques aux messages plus funs les uns que les autres. Je vous invite à consulter le site web sans tarder pour y dénicher le slogan spécial running qui vous convient le mieux. Pour ma part j’adore le « on ne dirait pas mais je vais arriver au bout » et, pour votre homme le « dans mes rêves, je suis un kenyan ». J’ai offert ce tee-shirt à un pote et il a eu droit à une séance photo privée par les photographes des 20 km avant le départ. C’est pas classe, ça ?En plus, votre tee-shirt vous est livré en moins d’une semaine avec un gentil petit mot perso de Flavien pour vous encourager dans vos futures courses et quelques magnets et tatoos ! Super sympas chez funisher !

Le short :

Idem que pour le tee-shirt. On évite le vieux bermuda informe de son homme ou le vieux short de gym qu’on a gardé dans le fond de son armoire (et dans lequel, de toute façon, on ne rentre plus). Dans toutes les marques et dans toutes les gammes de prix, il existe des shorts et des collants très féminins. En ce qui concerne les collants, privilégiez les corsaire ou la version courte pour l’été. Il y a déjà une version corsaire à 9,99€ chez Décathlon.

Petit conseil perso : si vous mettez un collant, passez un mini short au-dessus : ce n’est pas ça qui vous donnera chaud mais ça évitera un problème féminin dont on ne parle pas assez : la marque de la culotte ! Très inélégant et quasi inévitable, sauf si on a des fesses vraiment en béton armé.
Petit conseil minceur : je privilégie toujours la couleur noire : elle amincit et on peut l’assortir avec n’importe quel tee-shirt.
La culotte : puisqu’on en parle, autant aller jusqu’au bout ! Le string : on évite, trop désagréable ! La culotte, elle marque sous les collants (voir supra !) mais elle est confortable pour peu que l’on choisisse un modèle prévu expressément pour la course à pied. Parce que courir 2h avec une culotte en dentelle qui vous rentre dans les fesses, c’est très très gênant…A peu près toutes les marques de running proposent des culottes ultra confortables, avec ou sans couture. Ça vaut vraiment la peine d’investir !
Petit conseil gênant : choisissez bien la taille. Si vous portez du S habituellement, achetez du M : ça évitera que votre culotte soit trop serrée et qu’elle finisse par vous couper au bout d’une heure. Mais ne prenez pas un L non plus, avec le frottement, vous seriez blessée également.

Soutien-gorge ou brassière ?

Que vous choisissiez de porter l’un ou l’autre, il est INDISPENSABLE de porter quelque chose d’adapté à la pratique sportive. Même si Dame Nature ne vous en a pas apporté de très gros à l’adolescence…Courir avec un méga joli petit soutif en dentelle ça marche si on court 2X20 minutes par semaine. Passée la demi-heure, on risque juste de se faire mal et de se retrouver avec une jolie marque de brûlure sous les seins ! Au mieux, on aura passé toute notre sortie à remettre son soutien-gorge en place car il aura la vilaine tendance à venir placer ses grosses baleines au milieu de nos seins…

Petit conseil pratique et geek : fini le problème de la ceinture cardio qui se dispute avec le bord de notre soutif ! Chez Décathlon, ils ont sorti la brassière de running sur laquelle on peut clipser notre moniteur cardio ! J’ai testé : mon cardio de chez Garmin s’est parfaitement adapté. Petit bémol : plutôt que d’être scarifiée sous les seins par ma ceinture cardio (j’ai la peau vraiment très très sensible), j’ai systématiquement attrapé une cloque à l’endroit du cardio lors de mes sorties longues (entre 1h30 et 2h). Bref, l’idée est bonne et doit sûrement convenir à des tas de femmes moins « princesse au petit pois » que moi mais j’ai fini par investir dans une montre qui prend le cardio au poignet. Si vous voulez tester tout de même ces brassières (qui je suis certaines conviendront à plus d’une d’entre vous), il y en a à 14,95€ et à 24,99€ chez Décathlon. Attention, elles taillent très petit : pour un 85 de tour de poitrine, prenez un M pour le modèle le moins cher.

Les chaussettes :

Il en existe des tonnes. Le choix réside plus dans la hauteur que dans le prix. A propos de prix, ne choisissez tout de même pas n’importe quoi et équipez-vous dans un vrai magasin de sport, pas de prêt à porter. Des chaussettes qui descendent sous votre plante des pieds dès le premier km ne remonteront pas toutes seules pendant votre compétition ! Bonjour ampoules et mauvais chrono ! Choisissez de préférences des modèles avec un pied gauche et un pied droit, la « coupe » tombe toujours mieux et elles s’adaptent parfaitement à la forme du pied sans faire de « boules ».
Petit conseil confort et beauté : là il y a un choix difficile à faire…les chaussettes trop basses ont parfois tendance à passer sous le pied (bonjour la cata !) mais les chaussettes un peu plus hautes, si elles sont plus confortables, ont un autre désavantage…la marque de bronzage ! Pour ma part, je cours au minimum 5 h par semaine et en été, avec le soleil, on prend forcément de la couleur. Et quand on met une jolie robe avec des sandales, ça le fait pas ! Evitez de toute façon celles qui montent à mi- mollet…c’est pire ! Bref, osez les chaussettes courtes pendant vos entraînements (quitte à avoir une paire de secours dans votre pochette de running) et choisissez une paire plus « secure » lors des compétitions !

GRAND CONSEIL POUR LES COMPETITIONS :

on ne vous le dira jamais assez mais ne portez jamais rien de neuf lors d’une compétition : ce n’est pas le moment de tester votre super méga technique nouvelle acquisition…rien de tel que pour constater pendant 2h que, finalement, c’était pas si super méga technique et innovant que ça !