Indochine aux Ardentes

Indochine aux Ardentes


Bonjour, je m’appelle Chlore, et j’ai replongé. Hier, après plus de deux ans, j’ai craqué : j’ai été voir Indochine aux Ardentes.

les-ardentes-2016@2x

Et c’était trop bien. D’abord, le festival en lui-même est très sympa, bonne ambiance, une allée des saveurs remplie de bonnes choses à manger, des prix raisonnables pour les consommations (10€ les 10 tickets, autrement dit 2.50€ la bière ou le soft). Il n’y avait que le Parc d’ouvert, la météo était au beau fixe. Pour patienter, euh pardon, je veux dire le line-up d’hier comprenait

  • Compact Disc Dummies de l’électro-pop chill que j’ai beaucoup apprécié
  • Hyphen Hyphen Dans la mouvance de Christine and the Queens. Nettement moins mon truc, mais je peux comprendre qu’il y ait des fans, ils ont bien mis l’ambiance, et on passe un bon moment.
  • Ibrahim Maalouf Du très bon jazz, malheureusement, je en suis pas cliente. En plus, c’était hyper calme et cela a bien calmé toute l’assistance. Peut-être l’organisation aurait eu intérêt à inverser la programmation d’Ibrahim Maalouf et d’Hyphen Hyphen?
  • Suede Tout à fait ce que j’aime, de la brit pop comme au bon vieux temps. Un grand groupe un peu oublié, et c’est bien dommage. Par contre, je n’ai pas compris pourquoi on n’avait pas droit aux écrans… Ce sont eux qui ne voulaient pas? Parce que, bon, sur une plaine de festival, du coup, ils ont la taille de nains de jardin…
13608244_633754756801484_2033122942_n
Indochine – Les Ardentes – Crédit : JY Damien

Enfin, quatre minutes avant l’heure prévue, Indochine  monte sur scène. Pour ma bande de potes et moi, c’est la folie. L’ouverture se fait sur « Le Baiser », et la chanson se finit sur des canons de confettis, le public (enfin une partie…) est en délire. Après, Nicola a la grande idée de rendre hommage à David Bowie en reprenant « Heroes », et je suis nettement moins convaincue. Il faut dire que la sonorisation était plus que décevante (pour rester polie, mais je vous fait confiance pour traduire) : le volume n’était vraiment pas assez puissant, et le micro de Nicola était… Ben … Pourri. Alors je sais qu’il fait du yaourt et qu’il a une tendance à chanter faux (on peut être fan et avoir les oreilles propres), mais là, c’était incompréhensible. A tel point qu’on avait du mal à déterminer à quel moment il commençait à chanter, ou qu’il a préféré s’abstenir de commentaires et de jeux avec le public, tant pis pour nous…

La suite de la setlist ressemble à un best of, avec un tout petit peu de fan service : on y retrouve les classiques « Marylin », « Miss Paramount » ou « J’ai demandé à la lune », et des titres plus rares, avec une dédicace qui m’a particulièrement touchée, car l’Alice et June tour a énormément compté dans ma vie, comme « June » ou « Astroboy » (si vous avez retrouvé une dignité perdue sur le sol des Ardentes, c’est la mienne, et c’est à cause de cette chanson…). Evidemment, le rappel, avec « 3 Nuits par semaine » et « L’Aventurier » habillé d’une nouvelle intro, comme il est de tradition.

 

Toute objectivité mise à part, je me suis éclatée. D’abord, j’étais avec des amis, des personnes à qui je tiens beaucoup, que j’ai rencontré au hasard des salles et des concerts. Vous savez ce qu’on dit, un ami c’est quelqu’un qui partage le même grain de folie que vous, qui vous connaît et qui vous accepte malgré vos défauts. Et ils font partie de ces rares personnes-là. Rien que pour cela, cela valait le coup d’être fan d’Indochine.

Et hier, nosu avons remis notre folie ensemble. Nosu avons hurlé les paroles de toutes les chansons, au point que nos voisins étaient prêts à nous faire colloquer. Nous n’avons pu résister à l’appel du « pogo », on en a connu des plus violents…, on a bousculé quelques personnes, on a failli se faire frapper, quelqu’un a pleuré mais personne n’est tombé dans les pommes! Bref, on a fait comme d’habitude.

rock concert rock n roll rock concert

J’aimerais cependant qu’on m’explique : si vous allez à un concert, et que vous voulez juste écouter, pourquoi aller au dixième rang? Vous êtes écrasé comme une sardine et c’est évident qu’il y aura un fan pour vous crier dans les oreilles… Et pourquoi venir à un concert si vous n’en avez rien à faire? En tout cas tout devant? Eloignez-vous, et laissez les fans fangirler!

Rendez-vous en 2017, juste après l’album? Aux Ardentes peut-être?