J’ai participé à la première édition de Run My City à Paris et j’ai couru dans l’Opéra Garnier. Trop fun !

J’ai participé à la première édition de Run My City à Paris et j’ai couru dans l’Opéra Garnier. Trop fun !

J’ai passé un week-end d’enfer à Paris. Vous imaginez ? Un samedi et un dimanche remplis de running et culture. Et pas séparément, non, les deux à la fois. Dans la ville des lumières, on peut apprendre et admirer tout en faisant du sport…J’ai participé à deux courses hors du commun: un runruntour et le Run My City. Je vous raconte…

Runruntour de Paris

Samedi, j’ai rendez-vous avec Hamidou de l’équipe runruntours qui propose des visites guidées de Paris en courant. Conclusion : 16 km de jogging tout à mon aise dans la capitale parisienne. Nous sommes passés par tous les incontournables : Tour Eiffel, Arc de Triomphe, musée du Louvre, Notre Dame de Paris et j’en passe. Il faisait magnifique et j’ai pris beaucoup de plaisir à courir le long de la Seine et des larges et somptueux boulevards haussmanniens. Chlore était de la partie et a tenu le coup malgré son faible taux d’entraînement actuel. Applaudissements SVP ! Elle est la preuve vivante que tout le monde (ou à peu près) peut participer à ce type de formule…

Run My City, c’est quoi?

Dimanche, j’ai de nouveau RDV avec Hamidou mais cette fois-ci nous arborons fièrement un dossard : celui de la première édition de Run My City. Promesse des organisateurs : une course non chronométrée de 15 km dans le 9ème et le 18ème arrondissement avec des passages à l’intérieur de certains bâtiments. Il y a même la possibilité de s’inscrire en mode compétition avec un dossard à puce et de se mesurer aux autres sur certains tronçons comme la montée des marches de Montmartre. Sans façon pour moi. L’idée de pouvoir courir relax et de profiter des monuments et des paysages me fait bien trop plaisir. Il y avait aussi moyen de s’inscrire à un parcours plus court de 9 km mais j’aurais regretté de ne pas avoir tout fait !

Le départ

De nouveau, la météo est de notre côté. Le ciel est bleu et la température, 18°, est idéale. C’est avec un large sourire qu’Hamidou et moi nous nous rendons vers la ligne de départ. Ils prévoientplus de 4.000 participants et en font partir 2 toutes les 2 ou 3 secondes. En effet, ils n’ont malheureusement pas bloqué la circulation et nous ne pouvons pas être en mode « gros troupeaux » pour une raison de sécurité routière. Notons que le chemin sera extrêmement bien indiqué par des stewards tout au long du parcours. Avant le départ, nous passons par une zone réservée aux coureurs où on reçoit un petit déjeuner et où on dispose d’une consigne et de toilettes.

Le parcours et …ses passages hors du commun

Premier monument sur notre chemin : l’Opéra Garnier. Sublime. Quel bonheur insolite de pouvoir le traverser en courant ! Je fais full selfies, ça va de soi.

La suite est moins impressionnante mais très fun : nous sommes passés par des écoles, une salle de danse classique, un terrain de basket, la mairie du 18ème, ou encore le théâtre des Feux de la Rampe où nous attendait une chorale Gospel ! Et j’en passe…Mais n’oublions pas tout de même la butte de Montmartre et ses interminables escaliers que j’ai mis un point d’honneur à gravir en courant comme il se devait !

Tout le parcours était ponctué d’animations et de musique : danseurs, groupes, DJ, chorale, etc. Nous avions la possibilité de prendre des photos hyper fun (ce que je n’ai pas manqué de faire !) et tout ça dans la joie, la détente et la bonne humeur. Cela aura sans doute permis de mieux faire passer le dénivelé important… Il y a des quartiers à Paris qui montent et qui descendent, presque de quoi faire rougir Bruxelles !

Un ravitaillement était prévu plus ou moins tous les 5 km dans la cour d’une école (au même endroit, on y passait 2 fois). Il était très complet avec bonbons énergétiques, noix, pain d’épices, bananes, orange, grenadine et eau. Il y avait la possibilité d’écrire sur nom au feutre indélébile sur un grand panneau accroché au mur pour laisser sa trace de runner. Sympa comme initiative !

Par contre, à l’arrivée, on avait juste le choix entre de la bière ou du lait de coco. Bizarre…juste de l’eau aurait été nickel. Nous aurons aussi droit à du pain, des chips ou des bretzels. Why not. Puisqu’on parle du finish, et bien là aussi l’ambiance était au beau fixe. L’arrivée se faisait dans la très jolie mairie du 9ème. Juste avant de passer la ligne, nous pouvions à nouveau faire des selfies rigolos. Et de nouveau…je n’y ai pas résisté !

On a même reçu un super tee-shirt souvenir. J’adore!

C’est remplie d’acide lactique dans les jambes que j’ai repris le train dimanche soir pour Bruxelles mais la tête pleine de beaux souvenirs. Cette course est hyper conviviale, fun et je dirais même qu’elle a un côté un peu magique. Bref, si je peux (et je ferai tout pour) je me réinscris l’année prochaine. Vous venez ?