Je suis inscrite au marathon de New York. Youhoooouuuuuu !!!!!!

Je suis inscrite au marathon de New York. Youhoooouuuuuu !!!!!!

Pour ceux qui ne seraient pas au courant, s’inscrire à certains marathons est parfois aussi difficile que de terminer les 42 km. Le chemin n’est pas simple et semé d’embûches. C’est le cas, entre autres, du marathon de New York. D’où ma joie (voir mon hystérie…). NY fait partie des 6 Majors, ces 6 marathons dont on rêve de porter le dossard, à savoir Berlin, Chicago, Boston, NY, Tokyo et Londres. Pour info, les World Marathon Majors sont les plus demandés et les plus renommés au monde. Et oui, ils font 42 km comme les autres (bête question…)

Pourquoi New York?

Bon, déjà, ça faisait longtemps que je voulais visiter la grosse pomme. J’aime beaucoup l’art contemporain et je rêvais de visiter le MOMA et le Guggenheim. Si je peux en plus coupler visites culturelles et marathon, c’est le pied.

Nous allons donc, Run et moi, passer une semaine de Toussaint formidable cette année, semaine qui se clôturera (si tout va bien) par le Saint-Graal : LE marathon de New York. Pourquoi celui-là en particulier ? Parce qu’il est chargé d’histoire et que quand on aime la discipline, il relève presque du mythe. Je vous raconte…

Le premier marathon de NY a eu lieu en 1970. Il a compté 127 concurrents qui ont payé la modique somme de 1$. L’évènement étant de maigre ampleur et les coureurs passant encore à l’époque pour des OVNIS, ils ont parcouru plusieurs fois la même boucle autour de Central Park. Il a donc fallu beaucoup de chemin pour que le marathon de NY soit ce qu’il est aujourd’hui : un évènement sportif populaire d’une hyper grande ampleur, avec plus de 45.000 participants chaque année. C’est sous l’impulsion d’un des fondateurs, Fred Lebow, que le parcours a été redessiné en 1976, pour passer par les 5 grands districts de la ville. Grâce à un grand travail de communication de sa part, le marathon de New York est un des plus demandés. C’est pour cela qu’obtenir un dossard n’est pas évident. C’est pour ça que je suis hyper heureuse…

Comment obtenir un dossard?

Pour obtenir un dossard, il y a plusieurs solutions.

  1. Participer à la loterie. La demande excédent le nombre de dossards disponibles, les organisateurs ont mis en place un système de tirage au sort. On paye environ 15€ pour s’y inscrire et on reçoit les résultats dans le courant du mois de mars. J’ai essayé pour l’édition 2016. Mais on a qu’une chance sur 6. C’est peu. Et quand on est 2, ça fait une chance sur 36. Bref, il aurait fallu un miracle…j’ai juste perdu 30€. Du coup, avec Run, on s’est rabattus sur le marathon de Berlin. Belle consolation !
  2. Faire un temps qualificatif sur un autre marathon. C’est l’idéal. Mais il faut tout de même être balèze. Et ce n’est pas mon cas. Le chrono est calculé en fonction du sexe et de l’âge. J’aurais dû faire moins de 3h20. J’ai fait 3h48. On ne peut même pas dire que j’y étais presque !!!
  3. S’inscrire via une charity. Bien aussi et c’est pour la bonne cause. Mais ça coûte une fortune. Les charities se déclinent en plusieurs catégories : gold, silver, bronze et community. Chaque catégorie donne droit à certains avantages. Mais pour moi, c’était impayable. Il faut débourser 2.500 € minimum…
  4. Passer par une agence de voyage. Certaines agences ont des deals avec les organisateurs du marathon et bénéficient d’un certain nombre de dossards pour leurs clients. J’ai choisi cette solution. D’abord, parce que c’était la plus simple, la plus faisable et la plus sûre. Ensuite, parce que j’avais déjà procédé de la sorte pour le marathon de Berlin et que j’avais été très contente. Pas de soucis, pas de tracas, on est pris en charge par l’agence. Ajoutez à ça le fait d’avoir votre dossard assuré et de rencontrer d’autres marathoniens belges et vous n’hésitez plus.

Passer par une agence, bonne ou mauvaise idée?

En Belgique, une seule agence a l’exclusivité des dossards et organise donc des voyages tout compris pour les marathons : BCD Travel. On pourrait se sentir un peu pris au piège, genre, ils doivent se sucrer un max. Eh bien, pour avoir fait un savant calcul entre le fait de passer par l’agence ou de tout réserver moi-même, je peux vous dire que les prix sont tout à fait corrects et qu’ils ne profitent pas de la situation. Les agences bénéficient d’allotements pour les chambres d’hôtels et de prix auprès des différents prestataires, ce qui fait qu’au final, on n’est pas volé.

Notons aussi que chez BCD travel, ils sont hyper souples et on peut aisément moduler son voyage : ils proposent un forfait mais on peut toujours allonger et modifier un peu les dates. Je l’ai fait pour Berlin, je l’ai refait pour NY. Pour Berlin, je suis restée un jour de moins, pour NY, je resterai 4 jours de plus (quitte à aller si loin…).

Pour nos amis français, c’est bien plus simple encore : ils ont le choix entre plein d’agences de voyage différentes. Renseignements pris, il faut être résident français. Bref, si vous êtes français ou habitez en France, vous pouvez comparer et faire votre choix en fonction de votre budget et de vos attentes.

Merci Zatopek!

Vous vous demandez si vous aurez une place même par une agence ? Si vous êtes du genre stressé comme moi, il y a moyen, via le magazine Zatopek, de pré-réserver votre dossard et votre voyage dès le mois de juin. J’ai payé 2€ de pré-inscription. Ils certifiaient l’inscription aux 40 premiers. Run et moi étions 3ème et 4ème sur la liste. Si ça ce n’est pas une preuve de motivation…

Bon, maintenant, l’objectif est de le terminer. Donc, je vous laisse, je pars m’entraîner…

http://www.tcsnycmarathon.org

https://www.bcdtravel.com/be/fr/services-de-voyage/reunions-incentives-evenements/voyagesmarathon/