Les Fatals Picards en live

Les Fatals Picards en live

Ce week-end, j’ai enfin vécu un moment que j’attendais impatiemment depuis des mois : le concert des Fatals Picards. Les Fatals…Quoi? Si vous êtes prof, un ami inspiré aura sûrement déjà partagé avec vous ceci :

Ou alors, peut-être vous souvenez-vous de leur passage à l’eurovision? :

Personnellement, je suis tombée amoureuse avec ça :

et ça :

Comme vous l’aurez sans doute déduit, les Fatals Picards font donc de la variété française à tendance poétique. Non je déconne, ils font du rock débile, comme ils le disent eux-mêmes. Toute ma petite famille appréciant beaucoup le rock débile, nous voici tous les quatre en route pour le Métaphone, salle de concert de la pittoresque ville de Oignies, entre Lille et Lens. Je rigole, mais la salle était très bien, un peu comme l’Ancienne Belgique, en deux fois plus petit. En plus, je ne peux qu’encourager et supporter une reconversion d’un site minier en salle de concert, tout bénéfice pour tout le monde.

La première partie était assurée par le groupe Aux petits oignons :

Honnêtement, pas trop mon truc. Mais si vous aimez La rue Ketanou, vous allez adorer Aux petits oignons.

La salle comble était acquise aux Fatals Picards avant même qu’ils posent un orteil sur scène. Mais ils ne nous ont pas déçu. Je m’attendais à un show qui part un peu en vrille, parce que quand on écoute leur live, on devine que leur place est sur scène bien plus que dans un studio. Je confirme! Tout peut arriver à leur concert, même une reprise  d' » I want to break free » en presque breton.

La setlist était parfaitement équilibrée entre leurs tubes, des chansons plus anciennes ou moins souvent faites lors de leurs lives (en tout cas de leurs lives enregistrés) et celles du futur album à paraître la semaine prochaine. Minus et Cortex nous avaient dit souhaité deux chansons ( « le retour à la Terre » et « Le combat ordinaire » pour les connaisseurs) et le concert s’est ouvert sur leurs titres, autant dire qu’ils étaient ravis. Ce fût évidemment trop court, mais avec un peu de chance, Country Club, titre de leur prochain opus, sera en tête des ventes tout 2017, et j’aurai le bonheur de les revoir à Bruxelles?

En tout cas, le 14 octobre, celui-ci rejoindra ma collection. Et si vous êtes amateur de rock débile, foncez découvrir les Fatals Picards!