Lumière sur… Loraline Bradern by Osez-lire et Mél Lit

Lumière sur... Loraline Bradern by Osez-lire et Mél Lit

Coucou tout le monde !
C’est mercredi et comme tous les mercredis Osez-lire et Mél Lit vous propose une mise en lumière d’un auteur de romance. Aujourd’hui c’est Loraline Bradern – Auteur qui a répondu à notre interview atypique !

Interview par Mél lit et Osez-lire
Lumière sur…
Loraline Bradern, auteure de la série Unité d’Elite parue chez BMR et de la série Combat d’amour parue aux éditions AdA

Bonjour et encore merci d’avoir accepté de nous donner un peu de ton temps 😉
Si on commençait par faire connaissance ? C’est parti !

Si tu devais te définir par un vêtement, lequel serais-tu et pourquoi ?
Un jean parce que c’est pratique, on y est à l’aise et ça ne craint rien. Enfin presque rien…

Plutôt sucré ou salé ?
Sucré sans hésitation !

Si tu étais une friandise tu serais laquelle ?
Un paquet de car en sac (ou de la réglisse sous n’importe quelle forme) ou un ourson en guimauve

Peux-tu nous parler de ta dernière lecture en 3 lignes ?
Depuis des mois je n’arrive pas à lire par manque de temps mais j’ai profité d’une voyage à Paris pour lire « Friendzone » de Margot Bortoli. Et tout le long je me suis marrée. Je crois que j’ai rarement autant ri en lisant une romance. Voilà une lecture qui permet d’oublier tous ses soucis et qui redonne le sourire. L’écriture de Margot est fluide et on a vraiment l’impression d’être dans la tête des personnages. Je me suis retrouvée dans le côté gaffeur de Gracie.
Quel est ton péché mignon pendant ta phase écriture ?
Chocolat chocolat et encore chocolat. Noir et au citron gingembre de préférence.
Parlons un peu plus de tes bébés 😉

Parmi les personnages de ta création, lequel reste ton chouchou (homme ou femme) ? Dans quel roman ? (illustration photo si possible)

Je pense que c’est Jessi dans Unité d’Elite. Elle veut paraître forte et solide car elle se cache sous une carapace mais elle est fragilisée émotionnellement par ce qu’elle a vécu. Elle arrive à cloisonner avec son travail mais du coup c’est sa vie privée qui en pâtit. La culpabilité d’avoir survécu la ronge et détruit sa confiance en elle sur le plan personnel. Dans la vraie vie ce n’est pas tout blanc ou tout noir, il y a des nuances. Les gens ne sont pas parfaits, ils ont des points forts et des points faibles. Ils ont des fêlures qui se révèlent en fonction de leur histoire personnelle et de leur vécu. Et Jessi en est l’illustration.
Mais Alexandra dans Mach 2 va la détrôner car c’est moi à plus de 80%.

Quels sont les 4 mot qui la/le définissent le mieux ?
Responsable, trop cérébrale, volontaire, sensible

Quels sont tes 4 points communs avec elle/lui ?
Nous sommes toutes les deux des survivantes avec les séquelles qui vont avec ce genre de situation. Nous réfléchissons trop aussi et sommes indécises par peur de faire le mauvais choix quand d’autres personnes sont impliquées. Et pour finir un manque de confiance en soi sur le plan personnel. Mais ce sont 4 points qui sont étroitement liés.

Puisque nous parlons de romance, décris-nous l’âme sœur que tu lui as attribuée ?
Woody est réellement fort et solide dans le boulot comme dans la vie privée. Sa dualité à lui est dans l’opposition entre son comportement professionnel et son comportement personnel. Lui aussi cloisonne les deux aspects et s’il peut être une machine à tuer sans état d’âme dans son boulot, il n’en est pas moins sensible et émotionnel dans la vie privée. J’ai volontairement voulu casser le cliché du mâle alpha brutal et insensible, cette image que l’on attribue souvent aux hommes des forces spéciales mais qui est bien loin de la vérité. Woody est aussi froid et méthodique qu’un robot dans son boulot mais c’est aussi un nounours avec ses proches, un mec suffisamment sûr de lui pour ne pas avoir peur de montrer ses sentiments sans que ça altère pour autant sa virilité.

Si tu devais vivre avec un de tes personnages masculins lequel choisirais-tu ?
Franchement je n’en sais rien ! Entre Gautier et Woody mon cœur balance ! Comme Gautier est d’une époque lointaine, je vais dire Woody qui a un caractère très proche de celui de mon chéri (y compris la jalousie, ça c’est moins fun)

Tu as déjà publié deux séries bien différentes (romance historique, romance militaire ) envisages-tu de flirter avec d’autres genres littéraires ?
Non pas vraiment. Ma prédilection reste l’historique et tout ce qui est action/uniforme. En prévision il y a une romance feel good à 4 mains avec ma complice Axelle Auclair. Il y aura peut-être un genre thriller/enquête policière mais si elle voit le jour ce sera plus une histoire qui fera office d’exutoire. Mais ça devrait être les seules entorses que je risque de faire à l’historique et à la military romance.

Peux-tu nous donner 4 adjectifs qualifiants ton prochain roman ?
J’en ai 3 en cours d’écriture, un historique avec des Highlanders et deux romances militaires. J’ai du mal avec les adjectifs je préfère utiliser des noms. Dans les 3 il y aura de l’amour bien entendu puisque ce sont des romances mais il y a en plus d’autres notions.
Valkyrie Squadron est un spin off d’Unité d’élite, je le résumerais par : deuil, action, solitudes, renaissance.
Mach 2 : l’amour dans le viseur est une romance hybride entre chick lit et military que l’on peut décrire par amitiés, lâcher prise, vitesse et apprentissage.
L’amant du clan ennemi : secret, clans, combats et désir.
Merci beaucoup pour l’honnêteté de tes réponses et au plaisir de te relire !

Laisser un commentaire

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.