Mais pourquoi je m’apprête à regarder la dernière saison de Banshee ?

Mais pourquoi je m’apprête à regarder la dernière saison de Banshee ?

En effet, je me suis déjà enfilé les 3 premières saisons de cette série au scénario complètement absurde… Alors pourquoi rempiler une dernière fois ? Parce que, malgré tout, j’ai envie de connaître la fin de cette série qui promet de s’achever après cette 4ème saison écourtée à 8 épisodes. Un problème d’audience ? Et bien non, un choix délibéré pour nous en mettre plein les yeux…et je demande à voir !

Au cas où vous n’en auriez jamais entendu parler, Banshee est une série américaine d’Alan Ball (Six Feet Under) sortie en 2013 et au pitch tellement gros qu’on peut se demander comment elle a tenu 4 saisons…Un gars (dont on ne connaitra jamais le vrai nom…sauf peut-être dans le tout dernier épisode, ce que j’attends de voir !) sort de prison pour braquage après 15 ans. Il se rend dans la petite ville de Banshee où se côtoient la pègre et une communauté amish. Il se rend dans un bar à l’entrée de la ville et y rencontre le nouveau shérif que personne n’a encore vu. Des gros gros méchants entrent et buttent ce dernier. Notre ex-prisonnier prend alors l’identité du représentant de l’ordre sous la complicité du barman. Il devient Lucas Hood, shérif de Banshee. Et, comme ce n’est pas un enfant de cœur, il va faire régner l’ordre, mais à sa manière…avec beeeaaauuucoup d’effusion de sang, de bagarres sordides et de coup de feu en tout genre.

Donc, si vous êtes allergique à la violence qui vire carrément au glauque, éloignez-vous ! Il n’y a pratiquement aucun épisode qui n’ait pas sa petite perte d’organe et son lot de morts. Un must pour les amateurs du genre…

Si vous êtes du genre fleur bleue, sachez qu’il y a beaucoup d’amourettes dans cette série. Enfin, je veux dire de scènes un peu hot ou plutôt de filles pas très vêtues…enfin bref, les scènes de violences sont ponctuées de scènes de sexe, elles aussi présentes dans quasi chaque épisode. Parce notre pseudo shérif est l’homme le plus chanceux du monde, où qu’il aille, il y a toujours une nana super canon qui en plus est vachement ouverte d’esprit !

Yosub Kim, Content Strategy Director angry fight buffy the vampire slayer fighting via Giphy

Pour vous donner une idée, Alan Ball s’est tourné vers Cinemax, une boîte de porno soft pour ne pas subir les contraintes d’HBO en termes de censure…ça parle de soi.

La force de cette série ? Les personnages, sans hésiter. Ils sont tous complètement typés et atypiques. Vous me suivez ? On a droit à un ninja asiatique hacker et transformiste (oui oui, tout ça à la fois), à une amish nymphomane ou encore à un colosse apache sanguinaire…Ajoutons à cela un lot d’acteurs juste excellents, ça aide.

Un autre point positif ? Sans doute le côté immoral de la série qui permet de la prendre au 36ème degré. Une forme d’humour noir mal placé, en somme, mais qui n’est pas désagréable…j’avoue.