Snowden et le stalking

Snowden et le stalking

Ce vendredi, j’ai été voir le dernier film d’Oliver Stone, « Snowden ». Contre toute attente, il s’agit du biopic d’Edward Snowden. Dingue, n’est-ce pas?

Ce que j’en ai pensé

Honnêtement, on ne peut pas dire que ce soit un mauvais film. Je n’ai pas trouvé non plus que c’était un excellent film. Je connaissais le cas Snowden par bribes et morceaux, cela a remis l’histoire dans le bon ordre. Comme on suit Edward Snowden, le film tend à être de son côté. il y a malgré tout un ou deux moments où on tente de nous expliquer l’autre point de vue. J’aurais aimé que le procès soit plus à charge et à décharge. Globalement, mon plus gros regret est qu’on est dans le cadre du : après « JFK », après « Nixon », aujourd’hui le professeur Stone vous explique « Snowden ». J’ose croire qu’il y avait moyen d’en faire plus.

Pour aller plus loin

Bien sûr, depuis le scandale de la NSA, tout le monde est outré par le fait qu’une agence gouvernementale américaine puisse potentiellement lire les sms que vous écrivez à votre chéri pour lui dire de ramener du lait, tout cela sous couvert des six degrés de séparation.  En réalité, le plus gros danger que vous courez, ce sont les traces que vous laissez vous-mêmes  consciemment ou non un peu partout sur le net. Ces traces qui permettent à des personnes plus ou moins bien intentionnées d’en apprendre beaucoup sur vous.

Et aujourd’hui vous traquer sur internet pour découvrir un maximum de choses, cela porte un nom, anglais bien sûr, cela s’appelle du « stalking », du harcèlement. Tant que cela reste à consulter votre fil Facebook pour voir si vous n’êtes pas devenu célibataire, ça va. Mais certaines personnes poussent le vice jusqu’au social engineering. Un exemple valant mille mots, imaginons. Vous êtes sur Tinder. Vous swipez à droite. Vous fixez rendez-vous avec votre match. Celui-ci veut vraiment vous impressionner. il tape votre nom dans Google. Trouve votre page Facebook. Découvre que vous aimez les chiens et la lecture. Sur votre profil Linkedin, il réalise que vous venez de postuler à plusieurs jobs dans le secteur bancaire. Vous arrivez à votre rendez-vous, il est en train de lire votre bouquin préféré, il a un sac de Tom & Co duquel dépasse des jouets pour chien, et s’excuse d’être stressé, c’est parce qu’il a du mal à engager une personne compétente. Dans les banques, c’est dur à trouver.Comment ça vous cherchez justement dans ce secteur? Quelle coïncidence!

Je grossis le trait, évidemment, mais vous voyez l’idée. Je ne peux que vous encourager à :

  • bien vérifier tous les paramètres de confidentialité de vos application, en particulier pour vos enfants.
  • utiliser un pseudo. De nouveau, surtout pour vos enfants. Vous n’avez pas forcément envie qu’à vingt-cinq ans, un employeur puisse déterrer ce qu’ils ont posté sur le forum de Justin Bieber quand ils avaient quatorze ans.
  • utiliser les modes « incognito »  ou « privé » de vos navigateurs. Cela permet de ne pas stocker les mots de passe, les historiques de recherche etc.

Enfin, si le sujet vous intéresse, je vous conseille l’écoute du podcast spécial Stalking de Studio 404, en liant ci-dessous, ou téléchargeable dans n’importe quel appli de podcast. En bonus je vous mets dix liens Google à vérifier pour vous auto-stalker.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.