lecture

Chlore a lu "Marquer les ombres"

« Marquer les ombres » est le dernier opus de Veronica « Divergente » Roth. Nous ne sommes plus du tout dans la dystopie adolescente, elle nous offre ici une saga fantasy qui n’est pas sans rappeler un Star Wars. Le pitch ? Deux sociétés s’affrontent et se font la guerre pour la domination d’une planète. L’un des peuples est considéré comme légitime et reconnu par les autres nations galactiques, les Thuvé dont est

Chlore a lu "La servante écarlate"

A moins de vivre sur une planète lointaine, vous avez certainement entendu parler de « La servante écarlate » de Margaret Atwood, ne fût-ce que pour son adaptation en série télé au début de l’été. Ce livre, paru pour la première fois en 1985, nous conte un futur dystopique glaçant, où les droits des femmes s’effacent peu à peu face à la nécessité de procréer. Je ne vous en dirai pas plus,

Dieu merci c'est vendredi c'est #VendrediLecture !

VendrediLecture, c’est quoi ? Très facile, c’est un événement sur les réseaux sociaux qui a lieu tous les vendredis (non? dingue !) d’où le nom. Au départ créé par deux passionnés de lecture, l’équipe regroupe maintenant une vingtaine de bénévoles regroupés dans une association. Moi aussi j’adore lire ! Je veux participer ! C’est fantastique, parce qu’en vrai, c’est trop facile. Pour participer, tu te connectes à ton réseau social

Riquet à la Houppe

Prenez les personnages de Perrault, affublez-les de prénoms improbables, propulsez-les dans la modernité et vous obtiendrez le nouvel Amélie Nothomb. Ce n’est pas la première fois que l’auteur s’aventure dans l’adaptation d’un conte de fées. On se souvient de son « Barbe Bleue » qui, malgré une profusion quelque peu indigeste d’or et de champagne, parvenait, grâce à ses joutes verbales jubilatoires, à installer un certain trouble chez le lecteur. « Riquet à

Jonathan Safran Foer et Aymeric Caron

Cela fait maintenant plus de cinq ans que je n’ai pas avalé un morceau de viande. Un renoncement plus proche du soulagement que du sacrifice, aboutissement d’années de réflexions introspectives lancinantes confortées par la lecture de l’excellent livre de Jonathan Safran Foer, « Faut-il manger les animaux ? » Avant même de m’intéresser à son contenu, je voudrais m’attarder quelques instants sur son titre, qui pose une question éthique que la plupart d’entre